Bienvenue sur l' Eveil à Tous

Bienvenue sur l' Eveil à Tous

La Science de la Vie

 

Quand les scientifiques décrivent un minéral, un végétal, un animal, un être humain, il n’y a rien a leur reprocher, ce qu’ils disent est vrai.

Mais cette vérité est partielle.

Pour qu’elle soit complète, il faut qu’ils replacent le sujet de leur étude dans le contexte de la vie cosmique qui lui appartient.

Détachés de cette vie, la pierre, la plante, l’animal, l’homme sont privés de l’essentiel.

C’est pourquoi, tant que les chercheurs continueront dans cette voie, ce qu’ils appellent vérité scientifique ne sera qu’une vérité partielle.

Il ne s’agit pas de mettre en doute la valeur ni l’intérêt de la science.

Le véritable problème est ailleurs, dans la tête des chercheurs, dans leur attitude envers la vie, dans leur incapacité à relier les objets particuliers de leur étude à l’ensemble de la vie.

Les êtres et les choses n’existent pas séparément, ils existent comme parties d’un tout, et ces parties sont liées entre elles.

On isole un fruit, une feuille, une branche pour l’étudier.

C’est sur l’arbre qu’il faut étudier le fruit pour comprendre comment il est le point d’aboutissement de toutes les énergies qui circulent.

La vérité scientifique doit être comparée à la vérité de la vie avant de s’y référer aveuglément.

Et la vérité de la vie, c’est d’apprendre à situer toutes les existences dans l’édifice cosmique pour voir comment elles vibrent en harmonie et participent à la vie du tout.

Il faut voir les liens qui existent entre eux pour comprendre comment circule de l’un à l’autre ce quelque chose qu’ils ne possèdent pas séparément :La vie.

Le véritable savoir se trouve dans la vie.

Séparez les éléments, la vie n’est plus là.

Savoir qu’un minéral ou un végétal a telle propriété, telle odeur, telle saveur, telle couleur, n’est pas l’essentiel, car tant que vous les prenez isolément, vous les coupez de la vie.

Liez-les à tous les autres éléments de la terre et du ciel, la vie apparaît et vous possédez le vrai savoir.

Quel que soit le domaine que vous étudiez et où vous exercez votre activité, vous devez mettre la vie ou centre et voir cette vie dans sa dimension la plus haute, la plus vaste.

Et une fois que vous êtes ancré sur l’essentiel, vous pouvez vous permettre d’aller explorer tout ce que vous voulez.

Dans la mesure où vous avez déjà travaillé sur l’essentiel, tout ce que vous faites ensuite bénéficie de cette lumière et prend pour vous une autre dimension.

Non seulement vous parvenez à une meilleure connaissance des choses par l’intellect, mais en même temps tout un processus de régénération se déclenche au plus profond de vous.

Car vous êtes de nouveau entré en relation avec le tout : vous communiez avec les courants subtiles de l’univers, vous êtes plongé au sein de la vie cosmique, vous participez de cette vie en harmonie avec toutes les créatures visibles et invisibles, et votre champ de conscience s’élargit.

 

Cette compréhension plus vaste de la science, c’est cela aussi la vraie religion.

Mais Oui !

A quoi sert-il de répéter que le mot religion vient du latin « religare » : relier, si dans leur tête, les gens ne font que des séparations ? Vous direz : »Mais le lien dont ils parlent est le lien avec Dieu !»

Je veux bien, seulement que signifie un lien avec Dieu s’il s’accompagne d’une séparation d’avec tout le reste ?

Le même lien qui relie le créateur aux créatures doit relier toutes les créatures entre elles, et aussi tous les éléments de la création.

C’est la compréhension et la sensation de ce lien qui est la religion véritable.

 

Alors, désormais, quoi que vous puissiez voir, entendre, étudier ou toucher, pensez à lui trouver une place dans le Tout, ne le laissez pas au-dehors, éparpillé, séparé

de l’Arbre de la Vie.

C’est cette attitude, cette façon de comprendre les choses qui éveillera peu à peu en vous tous centres subtiles.

Ces centres, la mystique hindoue les appelle chakras ;

Beaucoup de méthodes ont été données pour les développer, et certaines sont très dangereuses.

La première et la meilleure méthode, est de travailler à réaliser en vous l’unité de la vie.

L’Harmonie entre et avec tous les éléments du Tout.

 

 

Microcosme et Macrocosme : la loi des correspondances

 

Depuis les pierres et les plantes jusqu’aux archanges et jusqu’à Dieu, tout ce qui a une existence dans l’univers est appelé le Macrocosme (le grand monde) et l’homme le Microcosme (le petit monde).

L’homme est infiniment petit, l’univers est infiniment grand, mais entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, existe une multitude de correspondances.

Tous les organes de notre corps physique ainsi que ceux de nos corps psychiques et de nos corps spirituels sont en affinité avec des régions du cosmos.

Evidemment, il ne faut pas s’imaginer que le cosmos possède des organes comme les nôtres, mais dans leur essence, nos organes sont en correspondance absolue avec les organes du cosmos, et par la loi d’affinité nous pouvons toucher dans l’espace des forces et des centres qui correspondent à certaines forces et à certains centres en nous.

Cette connaissance des correspondances ouvre pour nous des possibilités inouïes.

Toute la Science initiatique est fondée sur cette loi des correspondances.

 

Entre l’homme et l’univers, entre le microcosme et le macrocosme, il existe donc une relation idéale, mais par sa façon de vivre, l’homme a rompu cette relation.

Il doit donc s’efforcer de la rétablir, et il le peut, car lorsqu’il est sorti des ateliers du Créateur, il a reçu tout ce qui lui était nécessaire pour se développer et retrouver, s’il s’égarait, le chemin de sa patrie céleste, du « retour à  la maison ».

Tous les esprits qui viennent s’incarner sur la terre possèdent des organes et des instruments qui correspondent aux qualités et vertus du monde divin et, puisqu’il en est ainsi, toutes les possibilités lui sont ouvertes, mais à condition de connaître les lois.

 

Et qu’elles sont ces Lois ?

Supposez que vous ayez deux diapasons absolument identiques : si vous en faites vibrer un, vous remarquez que l’autre aussi, que vous n’avez pourtant pas touché, entre en vibration.

On dit qu’il y a résonance.

Tout le monde connaît ce phénomène, mais on ne s’arrête pas pour l’approfondir et comprendre qu’il se passe la même chose pour l’être humain.

S’il arrive à accorder son être physique et son être psychique aux vibrations de l’univers, il peut atteindre les puissances célestes pour faire un échange avec elles et recevoir ainsi aide et réconfort.

Oui, c’est une façon de communiquer.

Vous parlez, et on vous entend ; vous pouvez même toucher certaines forces pour les faire venir jusqu’à vous et en bénéficier.

 

Supposons que vous soyez malheureux, angoissé ; que faire ? Eh bien, plutôt que de rester là à pleurer et à tourner en rond, pourquoi ne pas aller auprès des êtres qui peuvent vous aider ?

Vous direz : « Ou sont’ ils ? Où les trouver ? »

Mais ils sont là, ils sont là tout le temps, et par la pensée vous pouvez vous adresser à eux et les atteindre grâce à la loi acoustique de résonnance, la loi d’affinité.

Dès que vous connaissez cette loi, vous comprenez combien il est important de vous dépasser, de vous surpasser pour toucher les cordes les plus sensibles, les plus subtiles de votre être et les faire vibrer en sachant qu’il y aura des forces, des entités et des régions qui répondront.

C’est la qualité de vos pensées, de vos sentiments, de vos désirs, qui détermine absolument la nature des éléments et des forces qui seront éveillés très loin, quelque part dans l’espace, et qui, tôt ou tard, descendront jusqu’à vous.

 

Alors attention, maintenant que vous connaissez cette loi d’affinité, qui est la loi magique par excellence, la base de toute la création, vous pouvez commencer immédiatement à vous mettre au travail.

Peu à peu vous arriverez à tout reconstruire en vous, en produisant par vos pensées et vos sentiments des vibrations beaucoup plus élevées qui s’en iront très loin dans l’espace chercher parmi des milliards d’éléments ceux qui leur correspondent.

 

 



09/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi