Bienvenue sur l' Eveil à Tous

Bienvenue sur l' Eveil à Tous

Soyez Amour

 

 

 

"Votre réserve sacrée d’Énergie, c'est l'Amour. C'est comme le sang qui coule dans les veines de votre évolution spirituelle."

 

 

 Pierre Theillard de Chardin

 


 

 

 



12/09/2012


Manuel du Guerrier de la Lumière

 

 

 

 

  

 

Pour S'AIMER, trois petites choses à enregistrer 

 

  

 

 

 

 

Extraits  de Manuel du Guerrier de la Lumière de Paulo COELHO

 

"Donne au fou mille intelligences, et il ne voudra que la tienne", dit le proverbe arabe. Quand le guerrier de lumière commence à planter son jardin, il remarque que son voisin est là à l'épier. Il aime donner son avis sur la façon de semer les actions, d'engraisser les pensées, d'arroser les conquêtes.

Si le guerrier suivait ces conseils, il finirait par faire un jardin qui alors serait conforme à l'idée du voisin.

Mais un véritable guerrier de la lumière sait que chaque jardin a ses mystères, que seule la main patiente du jardinier peut déchiffrer. Aussi préfère-t-il se concentrer sur le soleil, la pluie, les saisons.

Il sait que le fou qui épie par-dessus le mur et donne des conseils sur le jardin d'autrui ne soigne pas ses propres plantes."

 


STOP. Cessez de vous comparer pour savoir si vous êtes suffisamment bien. Oui, vous êtes bien, très bien même ! De nos jours, les jugements abondent, les critiques aussi. La comparaison, créatrice d'envies, de jalousie, de tristesse, ne sert à rien, il va falloir vous y faire. Apprenez maintenant à voir le positif dans chaque chose. Peu importe si les autres vous font des remarques méchantes et gratuites. Ces remarques glissent, vous savez que vous êtes un être de lumière, porteur d'amour. Aimez-vous et répétez ce mantra devant votre miroir le matin si vraiment vous en avez besoin : "Je m'aime, tout est juste et parfait". Nous parlons de la perfection universelle et non celle prônée par la société. Cette dernière n'existe pas, pour cause : elle est très loin de la Réelle Perfection perçue par tout être de lumière ! Alors, soyez enfin vous même... Soyez harmonie et voyez soudainement comment la vie vous sourit ! Vous êtes beau, vous êtes quelqu'un de bien, vous êtes éveillés, vous êtes heureux, pensez-y et ne doutez plus. Vous aimer est bien plus qu'un droit !

 

 

 

 

 

"Il existe des résidus émotionnels, produits dans les usines de la pensée. Ce sont les douleurs passées, qui maintenant n'ont plus d'utilité ; ce sont les précautions qui ont eu de l'importance autrefois, mais ne servent à rien à présent.

Le guerrier a lui aussi des souvenirs, mais il parvient à faire le tri de ceux qui lui sont utiles. Et il se débarasse des résidus émotionnels. 

Un compagnon dit : "Mais cela fait partie de mon histoire. Pourquoi dois-je abandonner des sentiments qui ont marqué mon existence ?"

Le guerrier sourit. Il ne cherche pas à éprouver des émotions qu'il ne ressent plus. Il change, et il veut que ses sentiments l'accompagnent."

 


S
TOP. Cessez de vivre dans le passé. Gardez les bons souvenirs, jetez les mauvais. Hier est hier et hier ne compte plus... ! Peu importe les batailles, peu importe les défaites, tout ça c'est derrière, loin, très loin. Aujourd'hui, vous tracez la route dans votre cocon zen alors qu'importe le passé !

Vous tracez la route à cet instant alors cessez aussi de vous projeter constamment au point d'oublier de profiter de ce présent qui vous tend les bras depuis si longtemps. Laissez parfois votre montre et votre agenda de côté. Vivez pleinement chaque instant. Vous êtes ici là maintenant ! 

 

 

 

 

 

"Le guerrier de la lumière se comporte parfois comme l'eau, et il se glisse entre les nombreux obstacles qui parsèment sa route.

A certains moments, résister signifie être détruit. Alors il s'adapte aux circonstances. Il accepte, sans se plaindre, que les pierres du chemin tracent sa voie à travers les montagnes. 

En cela réside la force de l'eau : jamais un marteau ne peut la briser, ni un couteau la blesser. L'épée la plus puissante du monde est incapable de laisser une entaille à sa surface.

L'eau d'une rivière s'adapte au terrain, sans jamais oublier son objectif : la mer. Ténue à sa source, elle acquiert peu à peu la force des fleuves qu'elle rencontre. 

Et, au bout d'un moment, son pouvoir est total."

 
 

STOP. Laissez-vous porter par la vie, cette vie si belle et pleine de promesses. Croyez en l'amour, en la paix, en l'harmonie. Croyez en vous et croyez en la vie et admirez comme cette dernière vous donne toutes les oppportunités que vous attendiez sur un plateau au moment où vous en aviez justement besoin. Notre Terre Gaïa a tellement de ressources. Ayez confiance en elle et vous comprendrez vite que tout est déjà là pour vous. Il suffit juste d'ouvrir les yeux et son coeur.

Et peu importe si vous escaladez des montagnes puisque vous êtes sur un santier apparemment plus cabossé. Si c'est ce chemin que vos pieds ont décidé de fouler, vous pouvez être sûrs qu'une fois arrivés au sommet, vous en comprendrez le pourquoi et vous vous sentirez plus légers le reste de votre vie. Dédramatisez la situation. Positivez, et comprenez la leçon.

   

 

-Le regard des autres ne doit plus vous bloquer. Ne vous forgez pas une prison dorée. Vous êtes vous. Vous êtes harmonie.

-Le passé ne doit plus être un frein et le futur la cause de votre course à la rapidité. Vous vivez au présent ici et maintenant.

-Se laisser aller ne doit plus être synonyme de se laisser porter. Positivez. Aimez. La vie a tout à vous donner. Tendez lui juste la main !

 

 

Vous êtes libres de vivre heureux et de vivre vos rêves dans la paix, l'amour et l'harmonie. 

 


04/09/2012


Amour & Sagesse

 

-Le pouvoir de l'Amour

 


"Il faut faire confiance au pouvoir infini de l’Amour. L’Amour est l’Energie de Création, alors si cet Amour demeure en vous, vous participez à la recréation, au réaménagement de votre monde. Vous participez à la mise en place du prochain cycle.
Bien sûr, pour beaucoup d’entre vous c’est encore un grand point d’interrogation. Ce que vous aurez réellement gagné, c’est votre investissement personnel dans ce travail d’Amour, c’est votre avancement, votre évolution au travers de prises de consciences.
Un être humain qui s’éveille réellement peut en éveiller, rien que par sa présence, dix, vingt, cinquante. Vous ne vous rendez pas compte du travail que chacun de vous peut accomplir, où qu’il se trouve. Par contre, pour être un tout petit peu plus performant, il faut que vous arriviez à vous concevoir un peu moins humain et un peu plus divin. Il faut que vous arriviez à concevoir que vous n’êtes pas l’image que vous voyez de vous-même dans un miroir, que vous êtes bien au-delà de l’image, que vous n’êtes pas la personnalité qui s’active chaque jour, plus ou moins bien d’ailleurs, avec plus ou moins de bonheur ou de souffrance, que vous êtes bien au-delà de cette personnalité.
A partir du moment où vous comprendrez que vous êtes réellement la puissance divine en action que vous la manifestez, tout changera en vous et autour de vous. Vous relativiserez beaucoup plus facilement votre vie, et nous pouvons vous assurer que tout deviendra beaucoup plus simple.
Petit à petit, vous vous éveillerez, vous nous percevrez, vous entrerez beaucoup plus facilement en contact avec votre totalité. Il n’y aura plus de séparation, vous deviendrez réellement l’être nouveau.
Qu’est-ce que le changement de conscience dont nous vous parlons, ce changement de conscience que tous vos frères vous ont promis pour cette fin de cycle ?

 

 

 


Ce changement de conscience, c’est l’unité avec vous-même, la prise de conscience réelle de ce que vous êtes au-delà de l’humain, et vous verrez que petit à petit cela se manifestera et que vous aurez de plus en plus de compassion, d’Amour et de respect pour votre petite humanité qui s’est tellement débattue dans la matière, qui a souvent essayé de faire du mieux possible, mais à qui, parfois, l’essentiel a manqué.
L’essentiel est réellement cet Amour hors de l’humain, cette force gigantesque que vous devez libérer. Le changement de conscience dont nous parlons, c'est la fusion avec vous-même, c’est de pouvoir enfin libérer cette énergie qui sommeille en vous ! A ce moment-là vous ne verrez plus du tout la vie telle que vous la voyez actuellement.
S’il y a dix, vingt, mille, deux mille, dix mille êtres humains qui s’éveillent, imaginez combien ils en entraîneront dans leur sillage !"

 

 

Monique MATHIEU

http://ducielalaterre.org/


14/12/2012


Vos rêves

 

 

"Beaucoup de gens rêvent leur vie, mais peu de gens vivent leurs rêves.

 

Il est temps de vivre la vie que je me suis imaginée."

 

  

 

 


12/09/2012


Méthode hawaïenne

 

  Ho’oponopono 

 


Ho’o = Faire

Pono = Correct(ement)

Ponopono = Correctement correct

Ho’oponopono = Faire de façon correctement correct…

 

Ho’oponopono est une technique hawaïenne ancestrale qui remonte à bien des millénaires. Pour les Hawaïens qui utilisent quotidiennement le Ho’oponopono, faire de façon correctement correct signifie se relier avec la source originelle de tout être, retrouver la paix intérieure, l’harmonie et  voir l’unité en toute chose.

 

Faisons une petite digression vers Hawaii pour mieux comprendre ce qu’est Ho’oponopono.

A Hawaii, la connaissance (« Hu ») de la sagesse (« Na ») correspond au terme « Huna ». Ceux qui détiennent ce savoir sont les  Hakunas  et la première chose qu’ils ont à faire est de mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris. Pour les Hawaïens, ne pas utiliser, ne pas faire vivre son savoir en revient à un non-savoir, c’est comme si l’on ne savait rien. Ainsi, la méthode Ho’oponopono s’ancre dans cette volonté de mettre en pratique les connaissances de la sagesse et plus particulièrement ici, celles du pardon.

Les Hawaïens nomment leur archipel le pays d’Aloha. Comprenez ce mot « Aloha » et alors vous aurez déjà fait un grand pas dans la découverte du Ho’oponopono. « Aloha »  signifie «  Je vois le divin en toi et je vois le divin en moi ». Notez que les Hawaïens disent « Aloha » pour se saluer. Quelle belle façon de se dire bonjour !

Le divin en toi, le divin en moi… Ces deux expressions renvoient à cette fameuse source originelle de tout être, notre essence pure, cette énergie de pur amour inconditionnel.

Ainsi, le seul impératif de cette doctrine « Aloha » est de « ne jamais blesser, aider toujours ».

 

  

              

 

 

 

Rassurez-vous, Ho’oponopono, c’est simple !

La méthode Ho’oponopono est constituée de quatre démarches. Elle permet de se purifier mentalement, spirituellement. Elle nettoie aussi les peurs, les angoisses, les soucis, les « modèles comportementaux destructifs », les anciennes croyances, en bref tout ce qui vous bloque dans notre évolution. Un peu comme un soin IET, le Ho’oponopono guérit notre système cellulaire. Oui, vos pensées se manifestent dans votre corps et les maladies sont souvent de grands panneaux indicateurs qui peuvent vous amener à comprendre ce qui ne va pas réellement en vous.

Ho’ponopono repose sur la croyance que l’Univers ne veut que votre bonheur et que l’abondance peut se manifester pour tout un chacun. Mais comment recevoir l’abondance, lui tendre la main si vous êtes trop occupés à rester cramponner à vos peurs, vos mauvais souvenirs, vos angoisses et j’en passe… Pour recevoir les cadeaux de l’Univers, il faut d’abord savoir lâcher ce qui vous encombre. Ho’oponopono va justement vous permettre d’accepter de déposer le fardeau que vous vous affligez au quotidien. Apprenez à vous pardonner,  à vous aimer et à faire de même avec les autres.

En outre, selon l’auteur Ulrich Emil Duprée, « le pardon est une détoxication physique et mentale simple et efficace. Les pensées négatives empoisonnent notre corps. On tombe d’abord malade mentalement, puis physiquement.

Le stress permanent, l’impatience et la mauvaise humeur acidifient le corps et intoxiquent les cellules. Il en résulte un vieillissement prématuré, un manque d’entrain et une dépression. Un esprit culpabilisé devient mélancolique ; mais en nous aimant et en nous pardonnant en dépit de nos erreurs, nous fortifions de nouveau notre système immunitaire et nous nous rajeunissons. »

 

   Comment faire un Ho’oponopono ?

 

Commencez par décrire le problème si vous le souhaitez, comprenez la part que vous avez dans ce problème. Cette phase n’est pas faite pour s’apitoyer mais pour prendre du recul et saisir la leçon de vie que votre problème, souci, jugement (peu importe…) devait vous amener pour que vous puissiez évoluer. Vous devez saisir le positif de cette histoire car il y a toujours du positif même si, à première vue, il peut être inimaginable. Prenez alors conscience de ce qu’il vous faut guérir et pardonnez inconditionnellement. Ressentez le pardon que vous vous accordez et le pardon que vous accordez à la personne qui a pu vous blesser. Prononcez alors les quatre phrases suivantes :

  

« Je suis désolé(e). Je t’en prie, pardonne-moi. Je t’aime. Merci. »

 

Remerciez, faites vous confiance, faites confiance à Ho’oponopono et lâchez prise. Vous pouvez répéter ces quatre phrases jusqu’à ce qu’une sensation de calme s’installe en vous.

N’hésitez pas à faire des Ho’oponopono au quotidien. Les Hawaïens le pratiquent souvent et même en groupe, au sein de la famille, du couple ou pour le travail !

 

A présent, pour que vous preniez conscience de l’impact de cette méthode Ho’oponopono, voici comment cette dernière a refait largement surface au pays d’Aloha avant d’être reconnue par les Etats-Unis et de poursuivre son voyage mondial…

Le Ho’oponopono a été utilisé par le docteur Ihaleakala Hew Len au sein d’une prison dont les détenus étaient atteints de maladies mentales. Pour la petite histoire, sachez tout de même que les employés de l’hôpital n’osaient plus mettre les pieds dans le bâtiment car ils tombaient malades ou bien certains démissionnaient très rapidement.

Le docteur Ihaleakala Hew Len accepta de soigner les patients. Pour cela, il pratiqua un Ho’oponopono sur un an et demi sur lui-même, toujours à distance des prisonniers. Il se demanda ce qu’il y avait en lui pour que son frère humain ait commis tel acte. Au bout d’un premier temps, l’ambiance devint meilleure, les employés prenaient du plaisir à travailler et les prisonniers se promener désormais sans menottes. Des entretiens avec ces derniers purent alors commencer. Finalement, au bout de quatre ans, le docteur parvint à guérir 28 malades mentaux, c’est-à-dire tous les prisonniers à l’exception de deux.

Imaginez le bien que peut amener la méthode Ho’oponopono dans votre vie quotidienne. Prenez conscience de l’unité.

 

 

 

 

 

Apprendre à pardonner … Je vous vois venir de loin : « Mais bien sûr ! Pardonner à tout le monde, bien plus facile à dire qu’à faire ! »

Et pourtant, pardonner, ça s’apprend. Commencez par au moins dire que vous pardonnez. Cela fonctionne un peu comme une affirmation. Par exemple, quelqu’un qui est malade et qui se dit : « Je suis malade » va mettre beaucoup plus longtemps à guérir qu’un autre malade qui se dit : « Je guéris ! Je suis guéri ! ». Vos cellules, votre subconscient intègrent vos paroles et ce que vous allez alors rencontrer dans votre vie en dépend. Le monde est comme un reflet de votre intérieur. Si vous êtes en colère alors vous rencontrerez des gens en colère ou des évènements vous énerveront. Si vous êtes tout en amour alors vous ne rencontrerez que l’amour car vous pourrez le voir en tout. Petite histoire personnelle : un jour, j’attendais le tramway comme à mon habitude. A l’arrêt, il y avait tout un tas de gens dont un SDF qui n’avait pas l’air très net à première vue. Il semblait enguirlander son chien qui n’avait rien demandé. Il pestait en américain. Tout le monde le regardait du coin de l’œil plus ou moins. Au bout d’un moment, j’ai pris conscience qu’il ne pestait pas contre son chien mais qu’il lui racontait sa vie, il lui racontait un souvenir de guerre qui visiblement l’avait beaucoup perturbé. J’ai alors vu l’amour en cet homme. Au moment où je me suis avancée pour prendre le tramway qui venait d’arriver, le SDF m’a dit soudainement : « Bonne soirée mademoiselle ». J’étais très surprise alors je lui ai répondu gentiment avec un sourire.

Mis bout à bout, ces petits exemples prouvent à quel point nous pouvons rencontrer cette source originelle partout où nous allons. Aimez-vous et vous verrez alors l’amour apparaitre partout. S’aimer ne veut pas dire prendre la grosse tête mais juste savoir reconnaître cette source en vous, cette énergie pure qui vous anime depuis toujours, reconnaître la vie en vous, cette vie qui vous a donné ce corps qui est juste et parfait pour le chemin que vous avez à parcourir.

Alors pardonnez. Vous vous sentirez plus légers, le regard qu’auront les gens sur vous changera certainement car vous aurez gagné en harmonie et tout simplement car vous-même en aurez pris conscience. Vous serez alors confirmés dans votre impression que tout va mieux.

 

 

« Quand nous faisons preuve de compassion, nous augmentons le bonheur de ce monde. Quand nous pensons négativement, nous augmentons la souffrance. »

(Ulrich Emil Duprée)

 

 

 

 

 

 

 

Désormais, lorsque que quelque chose ou quelqu’un vous irritera, faites un Ho’oponopono en pensée. L’harmonie reviendra alors d’elle-même.

Souvenez-vous que les problèmes n’en sont pas. Ils sont comme une pierre qui se pointe devant nos pieds pour nous montrer où nous en sommes, pour nous montrer ce qu’il reste à améliorer. Les problèmes ne sont pas des ennemis mais des amis ! Ils ne sont pas créés dans le but de nous agacer. Plus nous comprenons vite ce qu’ils essaient de nous dire, plus vite nous mettons en pratique la leçon ou l’idée apprise et plus vite ils disparaissent !

Il faut également comprendre que les problèmes que nous rencontrons correspondent à certaines de nos mémoires qui se matérialisent. Face à cette mémoire, ce souvenir, deux possibilités : réagir comme à l’accoutumée et remettre ce problème à plus tard (car oui, tant que votre conflit avec cette mémoire n’est pas résolu, elle reviendra systématiquement sous une forme ou une autre) ou bien décider d’arrêter de s’encombrer et restaurer enfin l’harmonie et la paix avec cette mémoire. Ho’oponopono est un processus d’amour. Comprenez bien qu’il ne s’agit pas de détruire les mémoires qui vous gênent mais de les transmuter, de faire de ce qui parait négatif du positif.

Beaucoup de problèmes que nous rencontrons au sein de notre vie nous invitent simplement à lâcher prise sur tel ou tel sujet. Ils nous invitent à lâcher quelque chose qui nous pèse encore. Je n’ai jamais trop compris le terme « lâcher prise » bien qu’il soit pourtant déjà suffisamment imagé. Alors pour tout ceux, qui, comme moi, ont quelques difficultés à saisir l’essence du lâcher prise, je dirai plutôt apprenez à faire le roseau, à faire l’eau, à faire la feuille ou la plume portée par le vent. Je reviendrai sur ce sujet plus tard au sein d’un autre article.

 

 

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir cet article, voici quelques exercices de Ho’oponopono que vous pourrez trouver dans le livre d’Ulrich Emil Duprée Ho’oponopono   Le rituel hawaiien du pardon :

 

Pour les problèmes et conflits :

 

« Adossez-vous confortablement et pensez à un problème que vous-même ou un bon ami porte/portez encore. Visualisez ce problème et ressentez-le en vous-même. Quels sont les sentiments qui se présentent ? Respirez tranquillement et relaxez-vous. Observez vos sentiments et le problème. Prononcez maintenant les quatre phrases et lisez les explications qui les concernent. Restez un observateur/ une observatrice jusqu’à ce que vous éprouviez un sentiment de compréhension et de compassion. Merci. »

 

Pour mieux s’aimer et se revitaliser :

 

« Veuillez vous placer matin et soir devant un miroir et dites intensément, dix fois de suite :

Je suis désolé(e). Je te prie de me pardonner. Je t’aime, (votre prénom). Merci. »

 

 

***

  

 

  

La signification des quatre phrases approfondie par l’auteur. Au sein de vos exercices, vous pouvez les  relire pour vous aider.

 

« Je suis désolé(e) :

Je m’excuse. Je perçois que je souffre, et cela me relie à mes sentiments. Je ne rejette plus le problème, mais je reconnais mon devoir d’apprentissage. Moi ou mes ancêtres (à travers lesquels je suis relié(e) énergétiquement, génétiquement, ainsi qu’à travers la tradition et l’histoire) avons causé de la souffrance. De par la force du mot prononcé, je suis maintenant libéré de cette faute.

 

Je t’en prie, pardonne-moi :

Je te prie de me pardonner que moi ou mes ancêtres ayons gêné toi et moi dans notre évolution, consciemment ou inconsciemment. S’il te plaît, pardonne-moi d’avoir agi contre les lois divines de l’harmonie et de l’amour. S’il te plaît, pardonne-moi de t’avoir jugé jusqu’ici (toi ou la situation) et d’avoir méprisé dans le passé notre identité spirituelle et notre solidarité.

 

Je t’aime :

Je t’aime, et je m’aime. Je vois et je respecte le divin en toi. J’aime et j’accepte la situation telle qu’elle est. J’aime le problème qui m’est survenu pour m’ouvrir les yeux. Je nous aime, moi et toi, de façon inconditionnelle, avec toutes nos faiblesses et tous nos défauts.

 

Merci :

Merci, car je comprends que le miracle est déjà en chemin. Je remercie Dieu et les anges pour la transformation de mon affaire. Merci, car ce que j’ai reçu et ce qui s’est passé, c’est ce que j’ai mérité de par la loi de la cause et de l’effet. Merci, car par la force du pardon je suis maintenant libéré(e) du lien énergétique du passé. Merci de pouvoir reconnaître la source de tout être, et d’être relié(e) à elle. »

 

***

 

Enfin, pour ceux qui souhaitent encore aller plus loin dans la compréhension de ce processus de Ho’oponopono, sachez que les Hawaïens considèrent que quatre éléments nous composent :

-L’enfant « Unihipili », le subconscient qui stocke les mémoires. C’est lui que nous devons guérir en lui apportant le pardon et l’amour.

-La mère « Uhane », le conscient, le mental qui prend les décisions.

-Le père « Aumaka », le super conscient, notre âme ou notre être supérieur qui est relié à notre source originelle. Il ne peut se laisser influencer par les mémoires.

-Dieu ou l’Intelligence Divine/Universelle, le dieu en nous, la source originelle elle-même. C’est cette partie qui va nettoyer notre subconscient si on lui en fait la demande.

Ainsi, lors du Ho’oponopono, nous demandons via notre mental à notre super conscient de s’adresser à la partie divine en nous de bien nettoyer les mémoires erronées et de les transmuter en lumière.

Il nous suffit ensuite de lâcher prise, de faire confiance et nous saurons alors que la solution apportée au problème sera la meilleure qui soit.

C’est cela que vous faites lorsque vous pratiquez la méthode Ho’oponopono.

Enfin, il faut cultiver l’harmonie entre nos quatre composantes, reconnaître et aimer nos quatre parties et accomplir le Ho’oponopono dans l’amour.

 

 

                                                                

 

 


23/12/2012